14/05/2018

Protection pare-balle : protégez vos bâtiments

Depuis quelques années, le nombre d’attaques à mains armées est en hausse. Pour se protéger, une solution : équiper son bâtiment d’un dispositif de protection pare-balle.

La triste actualité de ces dernières années a placé la protection pare-balle au coeur des préoccupations des banques, des ambassades, des sièges sociaux de grandes entreprises, des institutions étatiques et même de certains particuliers. Pour se protéger contre les attaques à mains armées, les clients sont de plus en plus nombreux à équiper leurs bâtiments d’un dispositif pare-balle. Fort de plus de 40 ans d’expèrience dans la conception, l’exécution et l’installation de dispositifs de protection pare-balle, Bolloré vous guide dans votre projet : quelles questions se poser pour définir son cahier des charges ? quel vitrage pare-balle et quel châssis choisir ? comment se passe l’installation d’un tel équipement ?

Protection pare-balle : comment définir son cahier des charges ?

L’ingénierie d’un système pare-balle ne s’improvise pas. De nombreux paramètres doivent être pris en compte afin de définir un ensemble de sécurité conforme à votre besoin. Formaliser un cahier des charges précis vous permettra d’exprimer clairement votre besoin, vos contraintes et vos attentes auprès des fournisseurs que vous solliciterez. Vous aurez ainsi l’assurance que leurs propositions commerciales correspondent parfaitement à votre besoin de vitrage pare-balle. Vous pouvez dès à présent vous interroger sur les points suivants :

  • Le vitrage pare-balle sera installé à l’extérieur ou à l’intérieur de votre bâtiment ? De cette information découle le choix de la vitre anti-balle, en fonction de paramètres d’isolation thermique et de maintien des caractéristiques anti-balles face aux écarts de température.
  • Sur quel support sera fixé la vitre pare-balle ?
  • La structure d’accueil de l’ensemble pare-balle est-elle suffisamment résistante ? Les poids mis en jeu sont considérables : jusqu’à 200 kg/m2 pour les vitrages pare-balle du plus haut niveau.
  • Des travaux préalables à l’intégration d’un système de protection pare-balle sont-ils à prévoir ?

Au vu de la technicité d’un projet d’installation de vitrage pare-balle, il est bien sûr indispensable de sélectionner un fournisseur expérimenté, maîtrisant parfaitement l’ingénierie pare-balle.

Vitres et châssis pare-balle : quels sont les niveaux de sécurité ?

Il existe différents modèles de châssis et de vitres anti-balle, du niveau de sécurité moyen au niveau le plus élevé.

Protection pare-balle de niveau moyen conventionnel

La menuiserie pare-balle composée de châssis pare-balle FB4, FB5 et de vitrage pare-balle BR4 et BR5 constitue une bonne protection contre les armes de poings type 357 magnum.

Protection pare-balle de niveau fort

La menuiserie pare-balle composée de châssis pare-balle FB6, FB7 et de vitrage pare-balle BR6 et BR7 constitue une bonne protection contre les armes de guerre.

Vitrage et châssis pare-balle : comment se passe l’installation ?

1. L’analyse sur site

Tout projet d’installation d’un équipement de protection pare-balle nécessite une analyse préalable. Les normes EN1522 et EN1063 expliquent quel vitrage pare-balle et quel châssis utiliser pour un montage type. Cependant, chaque bâtiment présente ses spécificités. Ces normes sont donc insuffisantes pour définir précisément l’ingénierie pare-balle à mettre en place. Le retour d’expérience est primordial pour prendre les bonnes décisions.

2. La préparation de la structure

Un château ne s’équipe pas de la même manière qu’un bâtiment neuf : les travaux préparatoires sont différents.

  • La structure d’accueil pare-balle doit être adaptée à la structure du bâtiment.
  • Le principe de l’étanchéité balistique doit être appliqué : il ne doit pas y avoir de faille entre le verre et la partie métallique de l’ensemble de la menuiserie, tout comme entre l’équipement anti-balle et le support bâti.
  • Les fixations sont à étudier et à consolider si besoin : le poids des vitres pare-balle est nettement supérieur à celui des baies vitrées traditionnelles. Le vitrage pare-balle ne doit absolument pas être fixé sur des parpaings creux ou de la brique.

La menuiserie pare-balle composée des vitrages et des châssis est un excellent moyen de protéger les utilisateurs de vos bâtiments contre les risques d’attaques armées. A condition bien sûr que ces ensembles soient installés dans les règles de l’art. Soyez vigilant sur le niveau d’expertise en ingénierie pare-balle de votre fournisseur d’équipements de sécurité.

Renseignez-vous auprès des équipes Bolloré