Mentions légales

Le site www.bollore.fr est édité par la société BOLLORÉ PROTECTION SA

Siège social :
Parc d’activités du Ragon – 14 avenue Louis Pasteur – 44119 TREILLIERES
Tél :+ 33 (0)2.40.77.82.82 – Fax:+ 33 (0)2.40.72.84.56

Siren : 305 419 897 APE : 2630Z

Directeur de la publication : Monsieur Frédéric Bolloré, Président Directeur Général

Le site est conçu et réalisé par la société Nobilito, agence de communication et agence Web à Nantes :
14 boulevard Winston Churchill
44100 Nantes
Tél. + 33 (0) 2 53 35 40 00
www.nobilito.fr

 

Le site est hébergé par la société Océanet Technology
2, impasse Joséphine Baker
44800 Saint-Herblain
Tél. : 02 28 03 78 78
www.oceanet-technology.com

Le Site est la propriété exclusive de la société Bolloré Protection.
La réservation des différents Noms de Domaine a été effectuée conformément aux dispositions en vigueur auprès du NIC et de l’AFNIC.
Conformément à la législation en vigueur, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données nominatives qui vous concernent, en adressant votre demande exclusivement par courrier à la société Bolloré Protection.
Bolloré Protection s’engage en outre à prendre toutes précautions utiles afin de protéger les données à caractère personnel traitées par ses services, et notamment d’empêcher qu’elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers non autorisés.

Nous rappelons que le contenu de ce Site Web peut être modifié ou mis à jour sans préavis et ne correspond en aucun cas à un engagement contractuel. Tout lien avec ce site Internet doit faire préalablement l’objet d’une information adressée par email à contact@bollore.fr. Bolloré Protection se réservant le droit d’exiger la suppression de ce lien.

Ce Site Web constitue une œuvre protégée en France par le Code le Propriété Intellectuelle, et à l’étranger par les conventions internationales en vigueur sur le droit d’auteur. La violation de l’un des droits d’auteur de l’œuvre est un délit de contrefaçon passible, aux termes de l’article L.335-2 du Code de la Propriété Intellectuelle, de 2 ans d’emprisonnement et de 152 450 d’amende.